Communiqué de presse - Coalition NAPAR

28 septembre 2020

L’approbation d’un futur plan d’action contre le racisme rappelle la nécessaire alliance entre politiques et société civile. Aujourd’hui, après dix-neuf ans, la Conférence interministérielle sur la lutte contre le racisme a enfin donné le feu vert à l’élaboration d’un plan d’action national contre le racisme. La note de démarrage, qui décrit les premières étapes vers un plan d’action, a été approuvée par les
ministres présent.e.s. "Nous pouvons enfin nous penchez sur les actions concrètes du futur plan d’action", déclare Sakina M. Ghani co-coordinatrice de la coalition NAPAR, regroupant 60 organisations belges.

La note de démarrage du plan d’action contre le racisme, que la Coalition a pu consulter cet été, contient les grandes lignes de méthodologie et une liste de domaines sociétaux pour lesquels des actions devraient être prévues. « Toutefois, il est primordial que la note soit complétée. Il faut également s’attaquer au racisme au sein de la politique migratoire. La criminalisation des personnes migrantes, qui sont invariablement présentées comme une menace, conduit à beaucoup de racisme et de discrimination. Le plan d’action devrait également s’attaquer résolument à la violence policière raciste et à la discrimination sur base du port de signes convictionnels ». En effet, après la mort de Georges Floyd, plus de 10 000 personnes sont descendues dans les rues de Bruxelles pour demander à la Belgique de s’attaquer avec force au racisme au sein de la police et au racisme structurel. La manifestation #HijabisFightBack, qui a dénoncé la question de l’exclusion des personnes sur la base de signes convictionnels, a également beaucoup mobilisé en juillet. Ce signal ne peut être ignoré car il signifie également que la société civile est prête à se mobiliser et à travailler aux côtés des politiques.

Enfin, la coalition NAPAR signale un écueil : "ce ne serait pas la première fois qu’un plan d’action est élaboré sans prendre en compte l’expérience des personnes concernées. Nous attendons donc que la société civile antiraciste soit étroitement associée à la poursuite des travaux pour l’élaboration du plan. Ce n’est qu’ainsi que le plan d’action sera ambitieux et réaliste, avec des objectifs concrets, des critères de réussite mesurables et les moyens correspondants", conclue Sakina M. Ghani.La coalition NAPAR

La Coalition NAPAR est composée d’environ 60 organisations belges. Elle milite pour un plan d’action interfédéral contre le racisme. Le 22 mai 2018, la Coalition NAPAR a organisé une séance d’information au Parlement avec des témoignages et des propositions concrètes. Au cours de la précédente législature, les propositions d’action ont également été envoyées à tous les membres du Parlement belge ainsi qu’aux ministres et secrétaires d’État de tous les gouvernements. La coalition a entamé un dialogue avec diverses administrations, des cabinets ministériels, des parlementaires et des partis politiques.
Contact francophone : Sakina M. Ghani 0471 69 83 05

La Coalition pour un plan d’action interfédéral contre le racisme est composée des organisations suivantes : ACLI Vlaanderen vzw, ACOD cultuur, ACV-CSC, AIF+ vzw, Asbl Objectif - mouvement pour l’égalité des droits, Asbl Union, Balkan LGBTQIA+, Bamko asbl, BePax, Beweging.net, BOEH !, Bruxelles Panthères, Café Congo, Les Cannelles asbl, Centre d’action interculturelle de la province de Namur, Centre régional d’intégration de Charleroi, Centre Régional d’Intégration du Brabant-Wallon, Centre Régional de La Louvière – Wallonie Picarde Nord, Centre Régional d’intégration de Liège, Centre Régional d’Intégration du Luxembourg, Centre Régional d’intégration de Mons Borinage et Wallonie Picarde Sud, Centre Régional de Verviers pour l’Intégration, CSC Bruxelles, Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique, Collectif Féministe Kahina, Een Andere Joodse Stem, ella vzw Kenniscentrum gender en etniciteit, ENAR, Federatie van Marokkaanse Verenigingen, FENIKS vzw, Furia, Hand in Hand tegen racisme vzw, Hand-in-Hand Gent, Hart boven Hard, Internationaal Comité vzw, Job@Ubuntu, Karamah EU, Kif Kif vzw, Le Collectif Mémoire Coloniale de Lutte contre les Discriminations, Le Monde des Possibles – Liège, Liga voor Mensenrechten, Ligue des droits Humains, Merhaba vzw, Minderhedenforum, Mouvement Ouvrier Chrétien, MRAX, Mwinda Kitoko, Netwerk tegen Armoede, ORBIT vzw, Platform Allochtone Jeugdwerkingen, RainbowHouse, Réseau de Soutien aux Victimes Brésiliennes de la Violence Domestique, RIMO Limburg vzw, RoSa vzw, Samenlevingsopbouw sector, School zonder Racisme vzw, SEER vzw (Social Enhancement and Empowerment of Roma), SHARE (Forum des Migrants), Tayush, Union des Progressistes Juifs de Belgique, Vie féminine, VZW Jakoeboe - Welzijnsschakel Vluchtelingen Oostende, Welzijnszorg.
Découvrez le mémorandum pour un plan NAPAR ici